Voyager en Sardaigne depuis Bonifacio

Mise à jour le 24/01/2022

Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire de traçabilité (Passenger Locator Form digitali – dPLF) sur le portail en ligne. Le formulaire papier (téléchargeable en PDF) ne devra être utilisé qu’en cas de difficulté technique.

Les mesures applicables dépendent du pays de provenance dans les 14 jours qui précèdent le voyage en Italie (et non de la nationalité du voyageur). Un questionnaire interactif permet de connaître les mesures en fonction de chaque situation (italien/anglais).

Pour une arrivée d’un autre pays que la France, les conditions d’entrée en Italie sont consultables sur le site du ministère italien des Affaires étrangères.

ATTENTION :

Le port du masque FFP2 est obligatoire dans tous les moyens de transport en Italie, y compris les avions. Les voyageurs embarquant vers l’Italie devront s’assurer qu’ils portent un masque FFP2.

Jusqu’au 31 janvier 2022les voyageurs entrant en Italie en provenance de France (liste dite « Elenco C » consultable en ligne) (PDF – 244Ko) doivent :

1/ Pour les voyageurs vaccinés :

  • présenter le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ;
  • et la preuve d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament.

2/ Pour les voyageurs non vaccinés :

  • présenter le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ;
  • et respecter une quarantaine de 5 jours, à l’adresse indiquée sur le formulaire de traçabilité ; isolement qui ne pourra être interrompu qu’à l’issue des 5 jours et après un nouveau test négatif.

3/ Pour les voyageurs guéris :

  • présenter un certificat de rétablissement, c’est-à-dire le résultat d’un test PCR positif, datant d’au moins 21 jours et de moins de 6 mois ; un test antigénique positif ne permet pas de voyager en Europe ;
  • et le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ; en cas de positivité de longue durée, le certificat de rétablissement sera valable à compter du 21e jour après le 1er test positif.

4/ Pour les mineurs :

  • un mineur de moins de 6 ans est exempté de test et n’est soumis à aucune mesure ;
  • un mineur de plus de 6 ans devra présenter un test négatif de moins de 24 heures ou un test PCR de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ; il est réputé suivre la condition du parent avec lequel il voyage. Si le parent est vacciné, l’enfant ne sera pas soumis à quarantaine ; en revanche, si le parent n’est pas vacciné et soumis à une quarantaine, l’enfant sera soumis à la même mesure.

Ce qui change le 1er février 2022 :

  • pour entrer en Italie, les voyageurs de plus de 6 ans devront présenter au choix : ou la preuve d’un schéma vaccinal complet (valable 9 mois), ou un certificat de guérison (valable 6 mois) ou le résultat d’un test négatif (antigénique de moins de 24 heures ou PCR de moins de 48 heures) ;
  • la validité du Super Green Pass (Pass vaccinal) évolue. Une validité de 9 mois sera requise pour le passage des frontières et de 6 mois sur le territoire italien. Les voyageurs disposant d’un Pass émis dans un autre état membre devront se conformer à la règlementation italienne s’ils veulent accéder aux services soumis à Super Green Pass (ex : transports, hôtels, etc.).

Tests aléatoires : les autorités italiennes prévoient également la réalisation de tests aléatoires dans les aéroports, les ports et aux frontières terrestres, y compris pour les voyageurs déjà vaccinés et testés avant l’embarquement. S’il est positif, le passager sera placé en isolement, puis accompagné dans un hôtel ou un foyer Covid pour accomplir sa quarantaine.

Exemptions : certains voyageurs peuvent, en fonction du motif ou de la durée du voyage, être exemptés de test ou de quarantaine (exemples : transit sur le territoire italien inférieur à 36h et par un moyen de transport privé, travailleurs transfrontaliers, etc.). La liste des exemptions est consultable en ligne (en italien ou en anglais).

Ces exemptions ne valent que pour l’Italie. En cas de retour en France après un séjour en Italie, il convient de se conformer à la règlementation en vigueur en France (cf. Journal officiel).

En raison de la circulation active du virus en Italie, il est conseillé aux personnes exemptées de test de se faire tester avant leur voyage. Il convient également pour tous les voyageurs d’appliquer strictement les gestes barrières.

Un voyageur cas contact ou positif en Italie est soumis aux règles sanitaires italiennes et doit respecter une quarantaine stricte dont la durée diffère selon les cas et les variants (voir la circulaire du ministère italien de la santé). Elle ne peut être interrompue qu’avec l’autorisation des autorités locales. Il est donc fortement recommandé de souscrire une assurance pour son voyage et de vérifier la couverture en cas de Covid.

Mesures en vigueur en Italie

Certaines activités sont soumises à un pass sanitaire « de base » (preuve de vaccination, de rétablissement ou de test négatif). D’autres (hôtel, restaurant, musée, station de ski, salle de cinéma, concert, discothèque) nécessitent un pass sanitaire « renforcé » (preuve de vaccination ou de rétablissement). Le pass sanitaire « renforcé » est également requis pour les transports collectifs nationaux (ferroviaire, maritime et aérien) ; cette mesure ne s’applique pas dans les transports internationaux. Pour plus de précisions, consulter le site de l’ambassade de France.

Le port du masque est obligatoire en extérieur, sur tout le territoire italien.

Le port d’un masque FFP2 est obligatoire dans les cinémas, théâtres, salles de concert et pour les événements sportifs, en intérieur comme en extérieur. Il en va de même pour les moyens de transport (trains, avions, ferries mais aussi bus, tramways et métro et tous les transports publics locaux).

Ces mesures sont valables sur tout le territoire et s’appliquent à partir de 12 ans.

La situation sanitaire est réévaluée régulièrement ainsi que le classement des régions. Par conséquent les voyageurs sont invités à vérifier leur statut avant tout déplacement sur la carte et la FAQ du Gouvernement italien ainsi que les sites des régions.

Important : les exemptions listées ci-dessus ne valent que pour l’Italie. En cas de retour en France après un séjour en Italie, il convient de se conformer à la règlementation en vigueur en France.

L’ambassade de France en Italie tient à jour une foire aux questions les plus fréquentes sur son site internet.

Pour une arrivée d’un autre pays : les conditions d’entrée en Italie sont consultables sur https://reopen.europa.eu/fr/.